Externalisation informatique : une entreprise gagne-t-elle à externaliser sa gestion ?

Externalisation informatique : une entreprise gagne-t-elle à externaliser sa gestion ?

décembre 19, 2019 0 Par Amock

Diversifier, délocaliser, dématérialiser, des solutions de gestion qui sont très pratiques pour déléguer un service, un centre d’appel ou la gestion des bases de données. Il y a des avantages et des inconvénients si on veut se lancer dans l’externalisation. Mais avec l’apparition de nouveaux hub informatiques, de nouveaux pays fournisseurs de main d’œuvre bon marché et du progrès de la télécommunication, une entreprise peut gagner à l’international. Comment ?

La sécurisation des données

Partager ses fichiers aisément sans contrainte à l’intérieur de l’entreprise est une façon d’accélérer le travail. Mais avec la menace journalière des pirates informatiques, on risque fort d’être voler, ou les informations personnelles copiées ailleurs. Pour y remédier, il faudrait un service d’externalisation informatique pour gérer ses données vers une entreprise d’hébergement cloud. L’avantage de ce transfert, les données sont cryptées et tenues secret entre vous et votre fournisseur de cloud.

C’est d’ailleurs le même système utiliser dans la gestion des sites web. Toutes les données relatives au fonctionnement du site est stocké vers un serveur FTP. Un gros volume de fichier s’échange en un clic en utilisant un compte client. Les données sont disponibles à tout moment, créant ainsi une multitudes d’offres et de demandes.

Les régies publicitaires pour gérer sa visibilité en ligne

Les régies publicitaires sont des prestataires spécialisées dans la diffusion et la conception publicitaire d’une marque ou d’une enseigne. Cela peut se conjuguer comme une externalisation de service à partir du moment où une entreprise nationale ou étrangère s’occupe de la diffusion publicitaire d’une marque.

Sur le marché, la régie dispose d’une plateforme logicielle permettant de diffuser de la publicité, jouit d’un point de vue privilégié pour appréhender les évolutions du marché. Avec l’ouverture à l’international, les régies peuvent proposer des offres globales, se servir d’une même campagne publicitaire, ayant le même cahier des charges.

C’est un avantage certains pour les compagnies qui ont besoin de publicité pour lancer un produit et qui ont besoin d’une communication globale telle que la vente de produit touristique, des produits de grandes marques et des services.

Profitez d’une main d’œuvre bon marché

La révolution des zones franches textile a ouvert la voie sur le chemin de la délocalisation. Bien que le fait d’externaliser est un moyen efficace pour déléguer un service tel que le centre d’appel qui gère les réclamations, l’assistance ou la relation client.

Avant, la ligne téléphonique était saturée par les réclamations client ou le suivi de leurs marchandises. Mais des pays offrant une main d’œuvre bon marché, a donné une idée généreuse au dirigeant d’entreprise de déléguer une partie de son service client à l’offshore. Ce fût un succès, car une nouvelle offre de service est apparue partout pour gérer uniquement un centre d’appel et maîtriser un corps de métier.

En plus, ces entreprises ont pu rayonner et ont proposées des solutions diverses allant jusqu’à gérer la comptabilité, ou la ressources humaines.

Un transfert de technologie

La communication traditionnelle est devenue numérique. Le support est le même, mais on utilise la solution logicielle pour faire des appels et gérer ses collaborateurs. Externalisation est le mot qui sonne, mais la communication n’a plus de frontières.

On peut organiser des réunions en ligne, face à face, former ses collaborateurs ou informer sur les nouvelles systèmes de gestion, en un clic. Il suffit d’installer une plateforme dans un autre pays et le tour est joué. Les pays fournisseurs de main d’œuvre auront l’avantage du transfert de compétence et de la technologie en un temps record. Aujourd’hui, l’externalisation a porté ses fruits, a fait des nouveaux riches et fournissent une part de main d’œuvre dans les pays du tiers monde.